Contact +41 (0) 78 740 85 30

Post Detail

28 juin
2018
  • juin 28, 2018
  • 2 min de lecture
  • 104 Vues

Mémorial Olivier Barras

Crans-sur-Sierre.

Ce tournois est un peu particulier; c’est en fait une qualification pour l’Omega European Masters en septembre.
Il y a une 60aine de pros au départ, pour UNE place à la fin… Donc il faut bien commencer, mieux suivre et cartonner pour la fin… 😊
On joue deux tours, il y a un cut, puis un dernier tour ensuite.

C’était la première fois que je rejouais le parcours depuis ma qualification à l’Omega Masters et c’était sympa de retrouver ce parcours. J’ai joué mon parcours d’entraînement avec un élève et deux jeunes talents suisses. C’était histoire de retrouver les clubs à jouer suivant les situations et voir la vitesse des greens.

Le parcours cette année a encore subi quelques changements, au trou numéro 6 en l’occurrence avec un nouveau bunker et un nouveau green et nous avons joué le trou numéro 16 en par 4, ce qui est mieux, je trouve.

Sa qualité, pour la saison, était bonne, vu l’hiver qu’il y a eu. Les greens étaient bons, avec quelques exceptions dû à l’hiver justement et les fairways roulaient beaucoup. Le temps était beau et plutôt chaud avec un vent l’après-midi.

Revenons à la compétition: ben en fait, après deux tours l’affaire, était réglée,,, on aurait tous pu rentrer chez nous. Un pro avait mis tout le monde d’accord en mettant 12 coups d’avances sur son poursuivant avec un tour à jouer, quelque chose d’assez incroyable. Personnellement cela ne m’a trop dérangé. C’était le deuxième meilleur scénario possible, parce que c’est un joueur suisse et qui est à ce moment devant moi à l’ordre du mérite, donc il prend sa place pour l’événement de septembre et donne une chance de plus à un suisse de se qualifier via l’ordre du mérite.
Personnellement je n’avais pas montré une grande forme et donc je n’avais aucune chance de le rattraper (1er scénario).
Alors au dernier tour je me suis amusé à essayer des choses pour tester d’autres coups.
Rien de quoi me, ni vous, faire frémir,,, alors comme d’habitude, on prend le positif et on fait attention à ce qui n’a pas fonctionné pour mieux le travailler pour la prochaine fois.